Modes alimentaires en Allemagne

Publié le par ElèvesES

  1. Etude de cas en Europe : l’Allemagne

L'Allemagne est restée pendant longtemps un ensemble de pays et de principautés indépendants les uns des autres dans lesquels se sont développées des habitudes alimentaires spécifiques. D'autre part, par le jeu des conquêtes et des migrations, ainsi que par les échanges culturels avec les pays voisins, la cuisine allemande a su adopter d'autres traditions culinaires.

Les Allemands ont des modes alimentaires ainsi qu’une cuisine particulière bien à eux comme leur importance accordée à la viande, la préférence pour les fruits secs ou cuits soit des aliments bons pour la santé. Le long des frontières, on voit apparaître des plats importés des pays voisins : fromages de France et de Belgique.

Durant le Moyen Âge et jusqu'au XVIIe siècle, la cuisine familiale est une cuisine de terroir. Ensuite, une arrivée des épices apporte de l'exotisme et un goût plus marqué dont les Allemands apprécient à cette époque et encore aujourd’hui avec mélange de sucré-salé ou d'aigre-doux. On retrouve ces mêmes goûts culinaires en Europe à la même époque mais cette pratique disparaît en France à la fin du XVIIIe siècle alors qu'elle reste encore courante en Allemagne. À côté de cette cuisine familiale, il existe une cuisine de cour, dont la nourriture est plus sophistiquée. Les cuisiniers français sont fréquemment appelés dans les cours des princes. Au XIXe siècle, on assiste en Europe à une tentative de normalisation de la cuisine, avec l'édition de livres de recettes.

À la fin du XXe siècle, l'Allemagne subit, comme les autres pays, une uniformisation de sa cuisine avec l'introduction de plats surgelés et de cuisine standardisée. La restauration rapide favorise une cuisine mondialisée.

Mais on assiste aussi à la naissance d'une haute gastronomie allemande avec des chefs prestigieux. C'est ainsi qu'avec ses neuf restaurants 3 étoiles, l'Allemagne se place au second rang après la France, dans le guide Michelin. D'autre part, l'Allemagne a su s'ouvrir à d'autres cultures et des restaurants proposent maintenant des cuisines exotiques (turque, indienne...).

Une réaction contre la normalisation de la nourriture semble apparaître avec des mouvements comme le Slow Food pour la préservation des plats régionaux.

En ce qui concerne les produits bio rares sont les Allemands qui passent aujourd’hui à côté. « 94% des consommateurs achètent au moins un produit bio par an », dit Helmut Hübsch de l’Association d’études de consommation « GfK », basée à Nuremberg, même si certains achats bio se font encore par hasard. Une proportion nuancée par un sondage du Ministère Allemand de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Défense du Consommateur, dans lequel 71% des gens déclarent acheter des produits bio.

fr.123rf.com / tanned-allemagne.com / tuxboard.com
fr.123rf.com / tanned-allemagne.com / tuxboard.com
fr.123rf.com / tanned-allemagne.com / tuxboard.com

fr.123rf.com / tanned-allemagne.com / tuxboard.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article